Les 2 ruches qui dit oui d'Arras : Arras - gare et Arras - Diocèse

Lydie | Alimentation

Passionnée par le milieu agricole et l'artisanat mon objectif est de mettre en avant des métiers, des hommes et des femmes ainsi que des pratiques respectueuses de l’environnement. Vous trouverez ainsi dans les 2 ruches d'Arras des produits sains et naturels, des fermes à taille humaine et des artisans de qualité.


Mon projet

 

Je suis propriétaire de 2 « Ruche qui dit oui » à Arras. L’une a ouverte en janvier 2014 et l’autre en avril 2017. « La Ruche qui dit oui » c’est l’initiative qui correspond à un retour à une façon de vivre et de consommer plus simple, qui s’affranchit des réseaux de la distribution.

 

Le concept

 

On dénombre aujourd’hui plus de 350 ruches en France, dont une dizaine dans la région Nord-Pas-de-Calais. Le but est de permettre au consommateur de consommer des produits locaux, frais, en circuit court, et qui rémunèrent correctement les producteurs.

Pour cela le propriétaire de la ruche a, préalablement à l’ouverture de la ruche, construit un réseau de producteurs qui proposent des fruits et légumes, des produits fermiers, de la viande, etc. Avec la production locale et les circuits courts pour dénominateurs communs. 



Comment cela fonctionne ?

On pourrait baptiser ce concept « le drive fermier » ! Le consommateur remplit son panier virtuel sur Internet, en choisissant dans la liste des produits proposés par chaque fournisseur. Il règle ses achats à la commande, sur une plateforme de paiement sécurisée. Sur le principe du drive, il est ensuite invité à venir retirer ses courses chez le propriétaire de la ruche. Avec l’avantage d’y rencontrer les producteurs, et donc de pouvoir échanger avec eux en direct et en toute sérénité.





QUI SUIS-JE ?

 

Je m’appelle Lydie Le Rouvillois et je suis maman de 4 enfants. J’ai découvert les ruches dans Version Fémina en 2013. Passionnée par le milieu agricole et l'artisanat, je trouvais l’idée formidable : mettre en avant des métiers, des hommes et des femmes ainsi que des pratiques respectueuses de l’environnement.

 

Cependant je ne me suis pas lancée tout de suite dans l’aventure car il y avait un autre projet dans le secteur. Mais dès que j’ai appris que le projet était abandonné, je me suis inscrite dans cette démarche. Depuis ce jour je n’ai pas arrêté : documentation, rencontre avec des fournisseurs potentiels, explication de la démarche de la ruche… Je me donne à 100%.

 

Aujourd’hui ma ruche propose chaque semaine près de 300 produits frais issus de 30 producteurs locaux : légumes, fruits&jus, produits laitiers, yaourt, œufs, volailles, viande, charcuterie, plats cuisinés, glaces, gaufres, herbes médicinales et aromatiques.


 






Découvrez



Ils me soutiennent