ARRAS'CULTUR'AILES

Francoise | Nature

Développer l'agriculture urbaine, familiale, responsable et solidaire.

Un jardin dans la ville


Faire jardiner ensemble les gens dans leurs quartiers. Etre en autonomie grâce à la permaculture. Faciliter l'accès à la terre et/ou créer une passerelle entre ceux qui ont de la terre et ceux qui n'en ont pas et gagner une autonomie alimentaire, proposer une voie professionnelle dans le maraîchage, partager... Je dispose pour l'instant d'à peu près 2 hectares à Tilloy et d'une moindre surface à Athies ainsi qu'une toute petite surface à Acq.

Ces surfaces seront destinées à la culture maraîchère mais pas que, à Tilloy 4 activités: - Nous installerons un resto (à volonté) dans la serre et une boutique, pour y servir les produits fermiers cultivés sur place et/ou ceux de nos partenaires fermiers, en tout cas locaux et le plus possible, BIO.

Fabriquer des carrés potagers sur pattes, à hauteur et sur mesures et cultivons, au naturel, ensembles, des fruits des légumes, des aromates et aussi, des liens entre voisins.

Il facilite l'accès; à la terre; à la culture de végétaux; à tous: sans jardin, cours, balcon; aux personnes très jeunes, âgées; à mobilité réduite, en fauteuil...
Suis pour l'instant (et j'espère que ça va changer!) la seule à fabriquer; sur mesures; avec des matières premières de récupération; avec les personnes (intéressées) en atelier; à proposer un suivi, un démarrage, un entretien, des conseils... Des liens, de voisins, ou comme dans les clubs, se tisseront forcément entre jardiniers et l'entreprise. Les échanges enrichiront nos savoirs et ne seront donc pas que commerciaux. Je prévois d'installer des carrés, de végétaliser et d'entretenir ces potagers dans les espaces verts (ou libres) des entreprises pour agrémenter les pauses des salariés et embellir naturellement le cadre de travail. Ce projet est générateur d'emploi, comme il l'est pour moi.

Si les carrés sont fabriqués en atelier avec le(s) futur(s) maraîcher(s), le carré coûtera 30 euros, sinon entre 50 et 100 euros en fonction de son volume et de son équipement: tablette, bac composteur, serre. S'il y a entretien, c'est 750 euros par carré pour 6 mois, l'entretien comprend absolument tout: fabrication, kit de démarrage, conseils, documentation, transformation des récoltes en mets, sirops, bocaux, fêtes, pique-niques...

Pour avoir un accès à la terre, suis en appartement. Pour gagner en autonomie alimentaire, pour maîtriser la technique culturale sans intrant chimique de synthèse, pour créer mon emploi.

L'origine du projet Arras'Cultur'ailes

J'ai d'abord créé une asso, le concept des carrés potagers à hauteur et sur mesure a beaucoup plu, je le sais car je l'ai présenté à plusieurs reprises sur des évènements que  j'organisais ou pas.
Mes partenaires, nombreux, véhiculent les mêmes valeurs sur tous les thèmes abordés: Le respect de l'environnement, de la santé, l'arrêt du gaspillage alimentaire (Environnement Conseils, Tâches d'Encres, Didier Sévrin, exploitant agricole, mon maître de stage pendant mon année d'études agricoles, spécialité Apiculture et verger BIO, qui me confie un hectare de terre, l'association des Jardins Familiaux), la solidarité (le Centre Social Nord Est Centre, Motards pour l'Enfance), le vivre-ensemble (Pas de Calais Habitat, l'AGAEM) et l'ouverture sur la culture artistique (Musée des Beaux Arts d'Arras, Yamcha, Daster (graffeurs) Sista Adjagoudou, Ap'nondas (slameurs) et bien sûr présent sur toutes nos valeurs communes BBZ Arras. Sur chaque stand, les visiteurs demandaient le prix des carrés et autres jardins verticaux et si on pouvait leur en vendre... Beaucoup sont inscrits en vue de participer à des ateliers de fabrication de lombri-composteurs ou de ruches pour les abeilles ou les bourdons pour polliniser les vergers...

J'ai la chance d'avoir un compagnon à mes côtés qui adhère au projet, qui partage mes valeurs, qui a créé l'asso avec moi et qui croit au projet. J'ai Xiang LI, le propriétaire d'un local commercial à Arras très bien placé, qui me diminue de moitié le loyer mensuel pendant 6 mois pour me laisser le temps de démarrer, j'ai le mobilier, les outils, les plans et de nombreuses perspectives. Je serai encadrée par la BGE pour le montage administratif. Et comme tout doit être prêt pour le 25 novembre et que c'est la Ste Catherine (Fête très populaire dans notre région), je vous offre une citation qui rime: à la Sainte Catherine, tout s'enracine!




Découvrez



Ils me soutiennent